Conditions de prise de vues et conseils photographiques

Avant toute chose, des consignes relatives à la prise de vue seront délivrées par votre guide photographe, afin de ne pas déranger les animaux : comportement dans les affûts, déclenchements…

 

 

Glouton

Le Grand affût en dur (pouvant être chauffé par système au gaz, si nécessaire) peut accueillir 8 photographes et il est compartimenté en 3 (4+2+2). Chaque photographe dispose d’une seule ouverture frontale (jusqu’au 600 mm).

Le petit affût en dur peut accueillir 2 ou 3 photographes, chacun ayant 2 ouvertures de disponibles sur 2 niveaux.

Le site de prise de vue n’est pas alimenté par des carcasses. Des morceaux de viandes sont cachés à différents endroits (mousses, tronc d’arbre, dans tronc mort, dans les herbes) de manière à inciter l’animal à se déplacer pour chercher sa nourriture. Ses déplacements sur la zone d’alimentation sont imprévisibles. Les animaux habitués peuvent s’approcher à quelques mètres de l’affût.

Toutes les focales, du grand angle aux gros téléobjectifs, sont bonnes à utiliser et les paysages de fond sont très jolis (vieille forêt primaire).

À noter la présence régulière de divers oiseaux : Pic épeiche, Pie bavarde, Geai, Grand Corbeau, Corneille mantelée, Bergeronnette grise, Mésanges charbonnière et huppée.

Présence occasionnelle de l'Ours brun, de l'Epervier et de l'Autour.

Présence rare du Lynx et du Loup.

 

Aigle royal

Nous nous rendrons sur deux sites différents pour découvrir le grand rapace. Les oiseaux viennent généralement à 25/30 mètres des affuts et reste relativement longtemps à portée des objectifs. En les attendant, il est régulier d'observer d'autres espèces comme les pics épeiche et noir, les mésanges boréales et lapones. les affûts en bois ou en matériaux composites sont frais pour au moins deux photographes. Des focales du 200 au 600 mm sont très adaptées pour la prise de vue.

 

Chouettes

Différentes espèces sont susceptibles d'être observées et les chances de rencontre sont variables d'une année à l'autre. De manière générale, les séances de prise de vue consiste en l'approche d'un oiseau confiant. Les oiseaux étant rapides en vol, il est préférable d'utiliser des focales lumineuses entre le 200 et le 500 mm.

 

Passereaux

Les mésangeais imitateurs et cincles plongeurs sont des oiseaux peu farouches sur les sites visités que l'on peut aisément photographier à l'approche. Le mésangeai peut venir à quelques centimètres des photographes!


Retrouvez l'exposition Pelagos